Pierre-HEnri Tavoillot

Comment gouverner un peuple-roi ?
Éditions Odile Jacob


Un ouvrage utile, pédagogique et, sommes-nous tentés d’écrire, attendu.

Utile parce qu’il recherche et propose des solutions au “secret de l’obéissance volontaire”, cette condition de l’existence collective, en particulier dans un régime démocratique libéral. Utile également parce qu’il s’ancre dans notre temps et nous propose de nous projeter dans le cadre démocratique, dans un monde en perpétuel changement.

Pédagogique : sa structure et son plan le sont autant que les nombreux détours et repères historiques et théoriques. Pierre-Henri Tavoillot ne fait jamais de propositions sans avoir préalablement établi un bilan des expériences passées et contemporaines. On pourrait lui trouver un caractère même scolaire. Mais on peut également le trouver nécessaire pour s’adresser à tout lecteur… Et c’est bien à tout lecteur qu’un traité d’art politique en 2019 s’adresse.

Attendu enfin. Renouer avec la tradition du traité d’art politique vient nous rappeler que gouverner n'est pas une science, comme on voudrait souvent le penser, mais un art. Cette idée résonne aujourd’hui, dans un contexte de défiance vis-à-vis des institutions et de crise du modèle démocratique libéral, mais également dans une ère où le politique est systématiquement pensé à travers les sciences, l’économie, le droit, la sociologie ou la communication.

Voilà un bel ouvrage, original à certains égards. Mais sa lecture suppose d’avoir bien identifié la nature de ce livre : il est partial et défend explicitement un modèle, celui de la démocratie libérale. Sa posture, son approche comme ses solutions susciteront nécessairement des débats. C’est peut-être là la plus intelligente façon de défendre la démocratie aujourd’hui.