Journée du Livre d’Economie 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Please wait
 
Nous suivre sur :
Facebook Twitter Youtube Flickr
 
 
 

Lauréates du Prix lycéen "Lire l'Economie" 2014

Suite au vote de 3000 lycéens de la France entière, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a remis, à l'occasion de la 16ème Journée du Livre d'Economie le mercredi 26 novembre, le Prix lycéen "Lire l'Economie" à Jézabel Couppey-Soubeyran et Marianne Rubinstein pour leur ouvrage L'économie pour toutes, Un livre pour les femmes, que les hommes feraient bien de lire aussi, aux Editions de la Découverte.

Le Prix lycéen "Lire l'économie" est attribué à un ouvrage qui favorise l'analyse, la réflexion, la revalorisation du discours et la pensée économique. Il a pour vocation une large diffusion de l’économie, avec pour objectif d’œuvrer pédagogiquement auprès des élèves de premières et terminales.

 

 

A propos de L'économie pour toutes:

Malgré une présence des femmes sur le marché du travail bien plus forte et, bien qu’on assiste à un recul des inégalités hommes-femmes dans la vie économique, les femmes s'intéressent peu aux débats qui s'y rapportent. Or, si elles craignent encore cet univers autrefois réservé aux hommes, il leur sera encore plus difficile de s'y faire une juste place. L'urgence est d'autant plus grande que celui-ci ne tourne plus très rond et qu'il faut rallier toutes les forces pour le remettre d'aplomb.

C'est donc pour intéresser davantage les femmes à l'économie que Jézabel Couppey-Soubeyran et Marianne Rubinstein ont entrepris d’en parler autrement. Pourquoi les femmes accèdent-elles plus difficilement aux postes de responsabilité ? Comment explique-t-on les inégalités hommes-femmes en termes de chômage, de salaires, et de retraites ? Comment faire face à d’autres types de discriminations qui s’y superposent ? Après avoir répondu à ces questions, L’économie pour toutes aborde, sur un ton vivant, complice et non dénué d'humour, les thèmes du logement, des banques, de l’entreprise, du pouvoir d’achat, de l’économie derrière le projet politique européen, et enfin, des relations entre l’argent et le bonheur.  Pour libérer le chemin aux femmes et leur montrer qu'il est possible de parler d'économie clairement, sans aplatir la connaissance, ni simplifier à outrance. C'est tout le pari de ce livre, qui concerne tant les hommes que les femmes.



Retour Retour