Actualités
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Please wait
 
Nous suivre sur :
Facebook Twitter Youtube Flickr
 
 
 
13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 4 avril 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 4 avril sur Radio RCJ, Renaud Dély pour son ouvrage, "La vraie Marine Le Pen – Une bobo chez les fachos ", aux éditions Plon.

Portrait sans concession de la présidente du Front national, par l’un des meilleurs journalistes politiques français, spécialiste du parti d’extrême droite.
Qui est vraiment Marine Le Pen ? Qui est cette femme qui a tout hérité de son père – le parti, les idées, la violence –, et qui n’a pas hésité à l’éliminer sur l’autel de son ascension ?
Assoiffée de pouvoir et de reconnaissance, l’héritière s’est lancée à la conquête du pouvoir suprême : l’Élysée, qu’elle espère décrocher en mai 2017. Pour ce faire, Marine Le Pen a changé l’image du Front national, mais en a-t-elle vraiment modifié la nature ? Façonnée par les secousses qui ont fracturé un clan familial hors norme, étudiante fêtarde élevée dans le luxe, bourgeoise deux fois divorcée, Marine Le Pen est en réalité une « bobo » plutôt décoincée sur les questions sociétales. Mais la « bobo » reste une « facho ». Fidèle aux combats de l’extrême droite xénophobe et antirépublicaine, la présidente du FN est arc-boutée sur la défense d’une identité française fantasmée, hostile aux immigrés en général et aux musulmans en particulier. Attisant les souffrances nées de la crise, elle a ancré son parti sur une ligne « ni droite ni gauche » qui renoue avec la tradition anticapitaliste de l’extrême droite française de la fin du xixe siècle. Le marinisme, ce nouvel âge du lepénisme aux contours lissés, n’a jamais semblé aussi près d’offrir les rênes de la République à ceux qui en demeurent ses farouches ennemis. Fruit d’une enquête menée au coeur du FN, ce livre lève le voile sur la vraie nature de Marine Le Pen. Et sur son véritable dessein.
 

Renaud DELY
Journaliste politique spécialiste du FN, Renaud Dély, ancien rédacteur en chef de L’Obs et nouveau directeur de la rédaction de Marianne (mai 2016), est l’auteur de nombreux ouvrages politiques dont Histoire secrète du Front national (Grasset, 1999), La Droite brune : UMP-FN, les secrets d’une liaison fatale (Flammarion, 2012) et Frères Ennemis : l’hyperviolence en politique, avec Henri Vernet (Calmann-Lévy, 2015).

 

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 28 mars 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 21 mars sur Radio RCJ, Caroline Derrien pour son ouvrage, "Les Macron", aux éditions Fayard.

Elle est sa boussole. Il est son point cardinal. Des années qu’ils s’aiment et qu’ils regardent dans la même direction, avec l’Élysée pour nouvel horizon.
Les Macron croient en leur bonne étoile. Ils fascinent autant que leurs vingt-quatre ans d’écart intriguent. Une histoire d’amour que Brigitte n’a « jamais vécue comme une transgression » et dont, comme jamais auparavant, elle a accepté de parler.
Pour révéler les coulisses de ce duo à l’ambition inouïe, Caroline Derrien et Candice Nedelec ont retrouvé tous ceux qui les ont approchés. Des témoignages inédits d’Amiens, où ils se sont rencontrés au lycée, jusqu’aux dîners de Bercy avec le tout-Paris.
Comment ce couple à part a-t-il résisté à l’usure du temps et aux rumeurs ? Comment ont-ils imposé, contre vents et marées, leur pluriel si singulier ?
Une enquête captivante sur un couple à la conquête du pouvoir.

Caroline Derrien est journaliste indépendante, après avoir travaillé à iTELE, aux Échos et à VSD. Elle a co-signé avec Candice Nedelec Sarkozy et les femmes. Un homme sous influence (J-C.Gawsewitch).
Candice Nedelec est chef du service politique et médias du magazine Gala, elle est l’auteure de Bernadette et Jacques (Stock) et de Paroles de femmes sur ces machos qui nous gouvernent (J-C.Gawsewitch).

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 21 mars 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 21 mars sur Radio RCJ, Jean-Louis Debré pour son ouvrage, "Dictionnaire amoureux de la République", aux éditions Plon.

" Il y a longtemps que je pensais écrire un dictionnaire amoureux de la République.
Fondamentalement républicain, du fait de l’origine de ma famille et l’éducation reçue de mes parents, je voulais rendre hommage à ces hommes et femmes qui ont fait progresser l’idée républicaine en France. Il ne s’agit pas seulement d’évoquer l’action de personnalités politiques mais aussi de rappeler l’influence d’écrivains ou artistes et évoquer certains lieux où s’est réfugiée la république.
J’ai fait des choix et les assume. C’est un livre personnel et non un ouvrage exhaustif . J’évoque de nombreux souvenirs familiaux qui m’ont fait aimer et comprendre la république.
Ce n’est pas un ouvrage politique, le seul engagement que je revendique est républicain"

Jean-Louis Debré

 

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 14 mars 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 7 mars sur Radio RCJ, Gérard Courtois pour son ouvrage, "Parties de campagne", aux éditions Perrin.

Les petites et la grande histoire du sacre républicain.

De Gaulle l’intouchable en ballottage, en 1965. Son dauphin Pompidou élu en force, en 1969. Giscard d’Estaing d’un cheveu, en 1974. La « force tranquille » de Mitterrand, en 1981, puis sa « France unie », en 1988. La revanche de Chirac le miraculé, en 1995. Le coup de tonnerre du 21 avril 2002. Sarkozy l’intrépide à l’abordage, en 2007. Hollande le rusé à l’usure, en 2012… en attendant le champion de 2017.

Neuf campagnes présidentielles, 91 candidats, 7 élus : depuis un demi-siècle, c’est le grand feuilleton de l’histoire de France, avec ses ténors, ses seconds rôles et ses figurants, sa dramaturgie orchestrée et ses rebondissements spectaculaires, ses échecs et ses résurrections, ses espoirs et ses désillusions, ses coulisses, ses répliques fameuses et ses scènes cultes.

Certes, tout a changé depuis un demi-siècle : le décor national, le théâtre politique, les accessoires de scène, la diction et le style des acteurs, sans oublier le comportement des électeurs spectateurs. Mais le ressort de l’intrigue est toujours aussi puissant : la fascination de l’Elysée, la passion du pouvoir jusqu’à l’obsession. Et la force de persuasion, l’intelligence du pays, l’habileté machiavélique, l’énergie sans limites, la ténacité sans faille qui y conduisent.

Après coup, le scénario de chaque épisode semble écrit d’avance. Sur le moment, il n’en fut rien. C’est la saga des présidentielles vécues aux premières loges – celles du Monde–, depuis 1988, nourrie de multiples témoignages inédits, de centaines d’heures de documents audiovisuels, d’innombrables récits, ouvrages et articles de presse. Un récit vivant, exhaustif, riche en anecdotes et en révélations. Un nouveau regard sur la Ve République qui offre une introduction au temps présent.

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 7 mars 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 7 mars sur Radio RCJ, René Frydman pour son ouvrage, "Le Droit de choisir Manifeste des médecins et biologistes de la procréation médicale assistée ", aux éditions du Seuil.

Dans un manifeste publié dans Le Monde du 17 mars 2016, signé par 200 spécialistes, René Frydman, pionnier de la médecine procréative, assume « avoir aidé, accompagné certains couples ou femmes célibataires dans leur projet d’enfant dont la réalisation n’est pas possible en France ».D’une certaine manière, il admet avoir bousculé une législation désuète.
Dans ce livre, rédigé à la première personne, il nous dit pourquoi. Lanceur d’alertes en blouse blanche, il choisit ses combats. S’il tire aujourd’hui la sonnette d’alarme, c’est dans l’espoir de changer la législation française sur l’assistance médicale à la procréation, dont il dénonce les blocages et les incohérences. René Frydman se fait le porte-parole de gynécologues, biologistes, psychologues et obstétriciens : face au progrès de la connaissance scientifique et aux changements des modes de vie et des aspirations, le médecin doit-il, peut-il, rester spectateur, comme l’y engage la loi française ?

René Frydman est l’une des voix les plus écoutées de la bioéthique, en France et à l’étranger. Auteur de nombreux ouvrages de réflexion ou de conseil, Membre du Comité consultatif national d’éthique de 1986 à 1990, il est aussi l’un des fondateurs de Médecins sans frontières.

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 28 février 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 28 février sur Radio RCJ, Gilles Boyer pour son ouvrage, "Rase campagne", aux éditions Lattés.

« J’ai dirigé la campagne d’Alain Juppé pour la primaire de novembre 2016, aboutissement de 15 années d’engagement auprès d’un homme, et de 20 années dédiées à la politique, ce monde passionnant où tout est puissant, extrême, inattendu, irrationnel.
Pendant ces 800 jours de campagne, je me suis posé deux questions essentielles : à quoi pense l’électeur au moment de faire son choix et qu’est-ce qui peut le faire changer d’avis ? Je n’avais pas toutes les réponses.
Pendant ces 800 jours de campagne, on m’a sans cesse rappelé la malédiction du favori. Et durant 780 jours, je pensais qu’“on” se trompait. »
Le récit d’une campagne où rien ne s’est passé comme prévu.

 

13/04/17

la chronique politique de Luce Perrot du mardi 21 février 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 21 février sur Radio RCJ, Brice Teinturier pour son ouvrage, "PLUS RIEN A FAIRE, PLUS RIEN A FOUTRE" La vraie crise de la démocratie, chez Robert Laffont.

Ce livre révèle les véritables raisons de la crise de confiance qui éloigne un nombre grandissant de Français de la classe politique actuelle et ébranle notre démocratie.
La présidentielle de 2017 est censée opposer trois grandes forces politiques : la gauche, la droite et le Front national. Pour Brice Teinturier, cette tripartition, réelle mais trop ressassée, occulte l’émergence d’une quatrième force qui a progressé au moins autant que le FN en dix ans et qui bouscule plus sûrement encore la gauche et la droite : un puissant courant de pensée qui exprime un dépit et un détachement profond à l’égard de la politique – « Plus rien à faire de tout ça ! » – ou, plus encore, une rupture rageuse – « Plus rien à foutre de tous ces gens ! » Ce que l’auteur appelle la « PRAF-attitude ».
Pour Brice Teinturier, celle-ci montre à quel point le malaise de la démocratie est important en France. Effondrement de la morale et crise de l’exemplarité, confusion de la politique et de la téléréalité, mutations de l’information et influence des réseaux sociaux : il en analyse les origines et les conséquences, pointe les dérives, relève les solutions.
À la veille d’une élection présidentielle décisive, le poids de cet électorat particulier sera déterminant. Mais au-delà du sort des candidats euxmêmes, il influera aussi sur l’avenir de notre système démocratique.

 

25/01/17

La chronique politique de Luce Perrot du mardi 14 février 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 14 février sur Radio RCJ, Hervé Le Bras pour son ouvrage, "L'âge des migrations", aux éditions Autrement.

 

Des migrants fuyant la misère, les persécutions ou le changement climatique : telle est l’image qu’on nous renvoie sans cesse. Mais les migrants sont aussi, de plus en plus, des personnes compétentes et diplômées… L’homme migre depuis son apparition sur Terre – et ça lui a réussi. Le désir de changer de pays n’a jamais été aussi répandu qu’aujourd’hui. Contrairement aux idées reçues, les murs et les barrières que dressent les nations ne bloquent pas les migrants, mais les sélectionnent. Un nouvel équilibre mondial des compétences se met irrésistiblement en place. A rebours des fantasmes occidentaux contemporains sur l' »invasion » des migrants, Hervé Le Bras nous invite à poser sur les migrations un regard neuf, impartial et salutaire.

 

  

13/01/17

La chronique politique de Luce Perrot du mardi 10 janvier 2017

Retrouvez ici la chronique politique de Luce Perrot, qui a reçu, mardi 10 janvier sur Radio RCJ, Nicolas Legendre & Benjamin Keltz pour leur livre, "Le phénomène Le Drian, l'enquête sur le plus influent des bretons", aux éditions du Coin de la Rue.

 

15/12/16

Revivez la 18ème Journée du Livre d'Economie

Vous avez raté la 18ème Journée du Livre d'Economie? Pas de panique, vous pouvez la revoir en cliquant ici

 

Voici un avant-gout des moments forts de cette Journée. 
Merci encore aux ministres, aux intervenants,
aux finalistes, aux lauréats, aux éditeurs et à nos partenaires. Un grand merci aussi
à Jean Tirole, Prix Nobel d'économie,
qui a accepté d'être le "Grand témoin" de cette matinée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances, ouvre la 18ème Journée du Livre d'Economie

 

Marc-Olivier Strauss-Kahn, directeur des Etudes et des Relations internationales de la Banque de France a eu la gentillesse de venir fêter, comme il le dit, la majorité de la Journée du Livre d'Economie: "Elle est désormais libre de boire de l'alcool et de conduire, ce qui n'est pas nécessairement compatible sans un minimum de régulation"

 

Vincent Dusseaux, Directeur d'études à Ipsos, présente le sondage réalisé en partenariat avec Le Monde et Lire l'Economie, pour la 18ème Journée du Livre d'Economie. "Les Français, l'économie et la réforme de l'Etat' en était le thème général. Vous pouvez retrouver l'ensemble des résultats sur notre site, rubrique "Journée du Livre d'Economie 2016"

 

 1ère Table Ronde: "Réforme de l'Etat et économie de marché", animée par Pierre-Henri de Menthon (au centre), directeur délégué de la rédaction, Challenges, avec, de gauche à droite: Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne, rapporteure générale de la commission des finances; Philippe Sauquet, directeur général de la branche Gas, Renewables & Power, directeur général Strategy-Innovation Groupe, membre du Comité exécutif Groupe, Total; Marie-Anne Frison-Roche, professeur de droit économique, Sciences Po Paris; Jean-Marc Daniel, économiste, professeur associé à l'ESCP Europe et Jean Tirole, Prix Nobel d'économie, président de la TSE et IAST

 

 2ème Table Ronde: "Rôle et place des économistes dans la société", animée par Sophie Fay (debout au centre), chef du service économie, L'Obs, avec, de gauche à droite: Annie Cot, professeur de sciences économiques et de philosophie de l'économie, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne; Xavier Ragot, président de l'OFCE; André Zylberberg, directeur de recherche émérite au CNRS et Jean Tirole, Prix Nobel d'économie, président de la TSE et de l'IAST

 

3ème Table Ronde: "Economie numérique: Les défis sociétaux", animée par Vincent Giret (au centre), rédacteur en chef, Le Monde, avec, de gauche à droite: Charles-Antoine Schwerer, économiste, membre du cabinet de conseil Asterès; Dominique Cardon, professeur de sociologie, Sciences Po/Medialab; Camille Saint-Paul, présidente de 5ème Rue; Bernard Cottin, directeur de la transformation numérique, Caisse des Dépôts et Jean Tirole, Prix Nobel d'économie, président de la TSE et de l'IAST

 

Le jury du Prix du Livre d'Economie a souhaité rendre hommage à Jean Tirole, Prix Nobel d'économie, président de la TSE et de l'IAST, et à son livre "Economie du bien commun" publié aux PUF. Vincent Giret, rédacteur en chef, Le Monde, s'est chargé de rendre cet hommage.

 

Jean Tirole, Prix Nobel d'économie, président de TSE et de l'IAST, s'est adressé aux 600 lycéens et étudiants présents

 

Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer reçoivent le Prix lycéen spécial BD d'économie, pour "Le Grand A" publié chez Futuropolis

 

Marc Dugain reçoit le Prix lycéen "Lire l'Economie" pour "L'homme nu" co-écrit avec Christophe Labbé, publié chez Plon

 

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, conclut la remise des Prix lycéens en rendant hommage aux professeurs : "Alors oui, l'homme est nu, mais par les connaissances, les compétences et la culture que vos élèves acquièrent au fil de leur scolarité, ils seront armés pour faire face au monde qui les entoure et pour construire ensemble l'avenir, avec un grand A naturellement".

 

 

Sous le patronnage du ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, Marc Ladreit de Lacharrière, président du jury du Prix du Livre d'Economie, président de Fimalac, membre de l'Institut, président de la Fondation Culture et Diversité, remet le Prix du Livre d'Economie 2016 à François Lenglet, pour son livre "Tant pis! Nos enfants paieront" publié chez Albin Michel

 

A l'année prochaine pour la 19ème!